Exclusion sociale et réinsertion

Définitions et concepts

Graphique 22

Relation entre l’exclusion sociale et l’usage de drogues

Graphique 22

D’après la dernière enquête sur la précarité et l’intégration sociales (99), la proportion de la population européenne à risque en termes de pauvreté et d’exclusion sociale en Europe varie entre 9 et 22 % (Conseil européen, 2001). Les personnes considérées comme étant socialement exclues sont celles qui «ne peuvent participer pleinement à la vie économique, sociale et citoyenne et/ou dont l'accès à un revenu et à d'autres ressources (personnelles, familiales, sociales et culturelles) est inadapté au point qu'elles ne peuvent bénéficier d'une qualité et d'un niveau de vie considérés comme acceptables par la société dans laquelle elles vivent» (Gallie et Paugam, 2002).

L’exclusion sociale peut ainsi être définie comme la conjonction d’un manque de ressources économiques, d’un isolement social et d’un accès limité aux droits sociaux et civiques. Il s’agit d’un concept relatif au sein de toute société déterminée (CEIES, 1999) qui représente une accumulation progressive de facteurs sociaux et économique au cours du temps. Les facteurs qui peuvent contribuer à l’exclusion sociale sont des difficultés liées au niveau d’emploi, d’éducation et de vie, à la santé, à la nationalité, à l’abus de drogue, aux différences entre les sexes et à la violence (Conseil européen, 2001; rapports nationaux, 2002).

L’usage de drogue peut être considéré soit comme une conséquence, soit comme une cause d’exclusion sociale (Carpentier, 2002): la consommation de drogue peut entraîner une détérioration des conditions de vie, mais d’un autre côté, les processus de marginalisation sociale peuvent constituer une raison pour commencer à se droguer. Néanmoins, la relation entre la toxicomanie et l’exclusion sociale n’est pas une relation causale, car l’exclusion sociale «ne s’applique pas à tous les consommateurs de drogue» (Tomas, 2001).

En tenant compte de cette complexité, on peut analyser à la fois la consommation de drogue chez les populations socialement exclues et l’exclusion sociale chez les toxicomanes (graphique 22).


(99Eurobaromètre 56.1.